Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Informations complémentaires

Bonnes pratiques

Budget participatif dans le Val Venosta

La population de Malles Venosta/I décide dans le cadre d’une démarche participative de l’utilisation d’une partie du budget communal.
Image caption:
© Martina Waldner

Un terrain de jeux et d’aventures, un cinéma, un projet de réduction du volume de déchets et bien d’autres idées encore : Marion Januth, responsable communale, reprend son souffle avant d’énumérer tout ce qui a déjà été réalisé dans le cadre du budget participatif de Malles, commune du Val Venosta dans le Tyrol du Sud. Depuis 2016, la population décide chaque année de l’utilisation d’une enveloppe de 200 000 euros destinée à des projets d’investissement de la municipalité. « Nous voulions faire quelque chose pour donner aux gens la possibilité de participer, de discuter et de s’investir dans les décisions. » Dès la première année, les citoyen·ne·s ont déposé 47 idées de projets. La commune réalise chaque année cinq à dix de ces projets.

Les habitant·e·s de la commune peuvent se procurer auprès de la mairie des cartes imprimées pour proposer leurs idées de projets –­ trois idées au maximum par personne. Tous les « Mallesi » de plus de 16 ans peuvent ensuite choisir les projets qui les intéressent, en répartissant leurs points sur au moins trois idées. « Nous n’avions pas ce système la première année, chacun ne pouvait choisir qu’un seul projet », explique Marion Januth. Grâce au nouveau système de points, davantage de projets ont une chance d’être réalisés.

Pour l’année 2019, la population de Malles Venosta a choisi de mettre en place une navette pour désenclaver deux hameaux isolés. Elle a également décidé de rénover les murets en pierres sèches du village, de restaurer les canaux d’irrigation disparus, de reconstruire la coopérative des producteurs de semences et de promouvoir la diversité des variétés fruitières dans le Haut Val Venosta. Certains projets s’étendent sur plus d’un an, comme l’étude de faisabilité sur la « Vallée bio de Matsch ». Très souvent, des citoyen·nes engagé·e·s participent à la réalisation des projets, comme dans le cas du terrain de jeux et d’aventures.

Les idées permettant d’économiser de l’argent sont également les bienvenues. La brochure d’information annuelle sur le budget participatif est par exemple devenue rapidement superflue. « Certaines personnes nous ont dit que cette brochure coûtait beaucoup d’argent chaque année et polluait l’environnement », souligne Marion Januth. « Nous y avons donc renoncé et publions les informations dans le bulletin municipal. » Aujourd’hui, la population de Malles ne veut plus renoncer à son budget participatif. 

 

En savoir plus : www.gemeinde.mals.bz.it/de/Buergerhaushalt (de, it)

Mots-clés associés : Innovation sociale
Portrait

Quoi : Budget participatif

Qui : Commune de Malles Venosta

Où : Tyrol du Sud/Italie

Quand : chaque année depuis 2016

Comment : la population de Malles est invitée à proposer des projets d’investissements dans des domaines relevant des compétences de la commune. Ces propositions sont discutées et classées par ordre de priorité dans le cadre d’un vote. Les habitant·e·s sélectionnent les 10 meilleurs projets, qui seront réalisés l’année suivante avec une enveloppe totale de 200 000 euros.

Transférabilité : il est essentiel au départ d’être pleinement convaincu de l’intérêt du budget participatif et de disposer d’une bonne dose d’enthousiasme, explique Marion Januth, responsable communale. À Malles, l’idée a été proposée par le maire. Si l’idée est approuvée par la majorité du conseil municipal, la population peut être associée à l’initiative, par exemple par le biais de séances d’information. « Chacun doit trouver ainsi sa voie : c’est la clé du succès de la démarche », ajoute Marion Januth.